Plein les yeux, plein les narines!

Amis lecteurs, je vais partager avec vous un grand moment vécu et immortalisé pour notre 1er anniversaire de mariage: le survol de San Diego en biplan.

Vous allez me dire, « cool un vol ça devait être joli ». Et là je suis forcée de vous dire, NON!!!! Ce n’était pas COOL, c’était GEEENIIIIAL!! Ce n’était pas UN VOL, mais UUUUN VOL EN BIPLAN et ça c’est toute la différence.

Je vais même faire ma prétentieuse, mais malgré un saut à l’élastique, un baptême de parapente et un saut en parachute, le biplan est au top niveau de toutes ces expériences! OUI!!

Alors, vous vous dites mais c’est quoi ce fameux BIPLAN?

Le biplan, c’est la 2CV des airs!! Dit comme ça, ça peut faire peur. Après, je ne vous ai pas dit que je n’ai pas eu peur! Sérieusement, le biplan est un petit avion, tout léger telle une 2CV, équipé de 2 ailes portantes et superposées avec des haubans rigidifiant l’ensemble. Ces avions étaient le top de l’aviation au cours de la première guerre mondiale et ont été utilisés jusqu’à la seconde guerre mondiale bien que sa structure aie été obsolète vers la fin des années 30. Sur le modèle utilisé, nous pouvions être au maximum 2 passagers (à l’avant) et le pilote (à l’arrière). Comme dans une 2CV décapotée, tous 3 avons littéralement la tête dans les nuages car le fuselage est ouvert avec pour seule sécurité une petite ceinture de 2CV et un gilet de sauvetage par personne. En même temps vous vous dites quel est l’intérêt d’amener plus de choses d’où que l’on tombe cela ne nous aiderait pas beaucoup. En effet!

Tout commence donc ce fameux dimanche 22 novembre 2015 « HAPPY BIRTHDAY TO US » :). Il y un an nous célébrions notre mariage civil et nos amis, familles avaient tenu à immortaliser l’instant en nous offrant des cadeaux à consommer sur notre nouvelle terre d’accueil afin de profiter au maximum du lieu. Parmi ces cadeaux, il y avait le survol de San Diego. Aussi, nous nous sommes dit, quoi de mieux pour fêter l’occasion?

Rendez-vous pris, nous nous rendons à 10h30 sous un magnifique soleil californien à l’aéroport de Montgomery Field. Tout est prêt, le pilote a déjà fait chauffer les ailes, le moteur tourne comme l’horloge de mamie, pas un nuage à l’horizon, on vient nous chercher devant la porte, royal! Notre pilote s’appelle Vic il n’est pas plus loquace que ça mais il a la banne et en bon américain qui aime la vie, il nous dit « Lets have some fun! ». Pour prendre place, vous montez sur l’aile en longeant le fuselage, vous vous suspendez à un câble tendu au-dessus des sièges et vous vous laissez glisser dans l’habitacle. On vous serre la petite ceinture autour des hanches, mais pas trop histoire de pouvoir voir le paysage par dessus bord. On vous met un bonnet d’hygiène et le bonnet de pilote, puis le casque sur les oreilles afin de pouvoir communiquer avec le pilote en appuyant sur le petit bouton situé devant vous. La banquette est en cuir, l’habitacle est en bois, une vrai pièce de collection, magnifique autant à l’intérieur, qu’à l’extérieur. Bon après, je vous cache pas que le côté pièce de musée n’est toujours très rassurant, d’autant plus quand vous voyez le jour à travers la carlingue…là vous vous dites, faudrait quand même pas que ce soit notre 1er et dernier anniversaire de mariage. Mais, la raison retrouvée et l’émotion engloutie au fond de votre estomac vous avez un rire nerveux et crispé qui s’affiche. L’avion part faire la queue pour le décollage, comme Bernard plus que Bianca (petit souvenir pour les nostalgiques) sur l’Albatros, on s’accroche. Seule différence et de taille le décollage se fait tellement en douceur qu’on ne le sent pas. Vous prenez petit à petit de l’altitude sans jamais aller trop haut. Les premières sensations sont vraiment impressionnantes car vous sentez tous les trous d’air traversés. Puis vous finissez par vous habituez petit à petit, bien que l’adrénaline soit au rendez-vous du début à la fin. Mais quel bonheur! La vue est imprenable. Vous volez tellement bas que vous voyez tous les détails du paysage, les trails que vous n’avez pas encore découverts, le flux de voitures allant voir les Chargers, les gens qui jouent au ballon sur la plage, les sous-marins en cours de nettoyage sur la base navale, tous les canyons de la ville, tous ses buildings, ses quartiers, ses villas immenses, la langue de sable de Coronado, le pont, la péninsule de Point Loma, etc.  C’est vraiment extraordinaire et je pense que les images parlent d’elles mêmes. Après 1h de bonheur, vous redescendez tranquillement sur terre, où de nouveau, vous ne sentez même pas les roues toucher le sol tellement cela se passe en douceur.

C’est ainsi, que je recommande fortement le survol de San Diego en biplan car plus qu’un vol, c’est une expérience!

Merci donc à San Diego Air Tours qui nous a fait vivre une fabuleuse expérience. Vic était très gentil, il nous a présenté tous les éléments majeurs de la ville et a pris le temps de répondre après le vol à toutes les questions techniques sur l’avion.

Merci aussi à toutes ces fabuleuses personnes qui nous entourent et qui nous ont offert le vol car c’était vraiment mémorable. On est de sacrés petits veinards!

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. DARRES dit :

    de la balle!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s